Ma carrière a pris un tournant

Olesya Hursky, Research Funding Specialist, Royal University Hospital

  

Qu’est-ce qui vous a amené à vous inscrire au Certificat en administration de la recherche?

Étant nouvelle dans le monde de l’administration de la recherche, je proviens d’un milieu bien différent mais tout de même relié.  J’ai un diplôme de maitrise en toxicologie aquatique et plusieurs années d’expériences en recherche active.  Toutefois, ma carrière a pris un virage en 2018 lorsque j’ai accepté un emploi de Coordonnatrice des programmes de financement à la Saskatchewan Health Research Foundation.  Depuis ce temps, j’ai été plongée dans le monde du financement et de l’administration de la recherche.  Dans mon rôle actuel de Coordonnatrice du financement de la recherche au Saskatchewan Health Authority, je porte plusieurs chapeaux puisque notre département des services à la recherche n’est pas très grand.  Je révise les demandes de subvention avant leur soumission aux organismes de financement, je m’occupe des comptes et des finances des projets de recherche, je fais une veille constante des opportunités de financement et je participe à divers degrés à la négociation des contrats de recherche, selon les besoins.  C’est face à cette grande diversité de responsabilités, tout en n’ayant pas accès à un mentor dans l’organisation qui aurait pu me transmettre son savoir et son expérience de l’administration de la recherche, que j’ai décidé de compléter ce certificat.

   

Comment avez-vous, en tant qu’étudiante, bénéficiée de votre adhésion à l’ACAAR?

Je dois dire que je n’ai pas encore complètement profité des bénéfices de l’adhésion à l’ACAAR.  Je planifiais assister à la conférence annuelle de l’association ce printemps mais la COVID-19 a contrecarré ce plan.  C’est un des bénéfices dont j’aimerais profiter dans le futur.  Pour le moment, mon adhésion à l’ACAAR m’a donné l’opportunité de m’inscrire au programme de Certificat en administration de la recherche.  Je vois ce programme comme une possibilité d’acquérir des connaissances et des habiletés que je n’aurais pas pu obtenir autrement.  J’ai aussi apprécié les webinaires que l’ACAAR rend disponible gratuitement à ses membres.  Certains webinaires payants m’intéressent aussi; toutefois ma charge de travail ne permet pas toujours d’y assister.

Qu’est-ce qui vous a aidé à conserver un équilibre entre vos études et vos autres responsabilités?

Je travaille tout en étant la mère de deux petits humains, et depuis la pandémie cela ne m’avait jamais ralentie.  Au contraire, j’avais plus d’activités et de responsabilités que la plupart des gens voulait en prendre.  Je dois dire toutefois que la COVID-19 a vraiment remis les choses en perspective pour moi.  Travailler de la maison tout en prenant soin de mes deux enfants à temps plein est toute une tâche.  Ajoutez maintenant l’éducation en ligne et c’est à ce moment que l’on doit devenir très créatif dans notre gestion du temps et des responsabilités.  Ce qui m’a aidé a été de me fixer des objectifs et des attentes RÉALISTES tout en faisant en sorte que j’avais du temps protégé au travail afin de faire mes études.  Je me dresse une liste des choses à faire le matin et j’y indique les tâches prioritaires.  Je me réserve aussi une journée pour mes études mais, de manière réaliste, je ne peux pas toujours avoir le luxe de passer une journée entière sur ce cours.  Ce qui me garde saine d’esprit, je pense, est la réalisation qu’il est normal de ne pas nécessairement avoir le temps de tout réaliser ce que j’avais prévu faire pendant ma journée.  Il y a toujours demain…

  

Combien d’heures par semaine dédiez-vous à vos études?

Comme je l’ai mentionné, idéalement j’aimerais dédier au moins 7.5 heures pendant une journée par semaine sur le cours.  Toutefois, plusieurs dossiers plus urgents interfèrent souvent avec cet idéal et je finis par étudier quelques heures à la fois.  Cela fait en sorte que je dois parfois prendre plus de temps puisque les longues interruptions m’obligent à me familiariser de nouveau avec la matière avant de pouvoir progresser.  Je dirais donc que je dédie entre 8 et 12 heures par semaine sur le cours.