La meilleure partie !

Christophe Schinckus, CARA Member and RAC Student

Qu'est-ce qui vous a incité à vous inscrire au certificat d'administration de la recherche ?

J'ai une bonne expérience des demandes de subventions en tant qu'universitaire et, en tant qu'ancien directeur de la recherche dans une université australienne, ma vision de l'administration de la recherche était assez générale et stratégique - cependant, je dois avouer que je ne connaissais pas beaucoup de détails de procédure qui étaient directement traités par le Bureau de la recherche. En outre, depuis une dizaine d'années, les rôles et responsabilités des administrateurs de la recherche sont devenus de plus en plus complexes. Tous ces aspects pris ensemble, j'ai senti qu'il fallait que je mette à jour mes connaissances sur les processus liés à l'administration de la recherche. Ce certificat me fournit la perspective complémentaire parfaite dont j'ai besoin et que je recherche.

   

Comment avez-vous bénéficié du certificat d'administration de la recherche ?

Même si j'en suis à mon premier semestre, je constate que le certificat est très bien conçu et équilibré en termes de thèmes. Un point qui me plaît dans les deux modules que j'ai suivis : ils sont tous deux basés sur la mise en œuvre pratique de l'administration de la recherche avec des exemples concrets (de contrats ou de demandes de subventions, par exemple) - cette dimension pratique est très importante pour comprendre comment la gestion de la recherche peut être améliorée et optimisée. En seulement 3-4 semaines, j'ai déjà appris plusieurs astuces pratiques qui peuvent vraiment rendre le travail d'administrateur de recherche plus facile.

  

Combien de cours avez-vous suivis jusqu'à présent ?

Je suis au début du programme et j'ai décidé de suivre deux modules ce semestre de printemps (Contracts & Reporting et Canadian Res Fund Envt Intro). Je pense que deux modules par semestre est un bon choix pour assurer un rythme régulier - comme la majorité des étudiants impliqués dans le certificat, je travaille à plein temps et j'essaie de garder un bon équilibre entre le développement professionnel, le travail et le temps pour la famille.

  

En tant qu'étudiant, comment avez-vous bénéficié de votre adhésion à l'ACAAR ?

Les étudiants peuvent bénéficier de l'adhésion à l'ACAAR de différentes manières. Personnellement, j'ai décidé de suivre plusieurs webinaires sur des sujets liés à l'administration de la recherche pour améliorer ou mettre à jour mes connaissances. En tant que membre, beaucoup de ces webinaires sont gratuits ou à prix réduit. Le blog de l'ACAAR est également très bien documenté - il y a toujours quelque chose d'intéressant à y lire ! Autre point intéressant : la liste de diffusion et le bulletin d'information "CARA Connection" qui me permettent de me tenir informé des nouvelles partagées par la communauté de l'ACAAR. Le forum de l'ACAAR peut également être utile aux membres désireux de partager des informations sur un sujet spécifique - il existe également des groupes d'intérêt spéciaux qui ciblent des thèmes clés particuliers liés à l'administration de la recherche. Personnellement, j'ai rejoint le groupe lié à la recherche internationale.
En tant que membre, il existe également un programme de mentorat pour les nouveaux arrivants - j'ai contacté un mentor avec lequel, en trois semaines, j'ai déjà interagi plusieurs fois sur des sujets spécifiques en rapport avec mon profil de carrière. Enfin, j'ai lu sur le site web qu'il y a une conférence annuelle de l'ACAAR. J'ai hâte de participer au prochain événement de l'ACAAR !

   

Quelle est la meilleure partie du certificat pour vous ?

Pour moi, il n'y a pas une seule "meilleure partie" dans ce certificat. La meilleure chose est de faire partie d'une communauté professionnelle qui se concentre sur le même objectif\passion : comment soutenir et contribuer à la recherche par l'amélioration des processus liés à sa gestion. Les étudiants peuvent partager sur tous ces points grâce aux discussions des modules. J'aime vraiment sentir que les étudiants, les mentors et les tuteurs partagent cet enthousiasme commun.