L'éxperience

Adeem Zafar, Post Award Manager, King Abdullah University of Science and Technology in Thuwal, Saudi Arabia

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous inscrire au Certificat en administration de la recherche?

Je m’appelle Adeem Zafar. J’occupe actuellement le poste de gestionnaire post-octroi à l’Université des sciences et technologies du roi Abdallah [King Abdullah University of Science and Technology] à Thuwal, en Arabie Saudite. Je suis Canadien et j’ai presque 11 ans d’expérience en administration de la recherche. Deux grandes raisons m’ont poussé à m’inscrire au programme :

La première, c’est que je travaille en administration de la recherche depuis des années, et il était temps pour moi de « formaliser » l’expérience que j’ai acquise. Or le certificat donne justement un aperçu des différents domaines qui font partie de l’administration de la recherche, même si l’expérience professionnelle du participant n’est peut-être axée que sur un domaine bien précis.

La seconde raison, c’est que le programme convient parfaitement à ma situation, étant donné que je travaille à l’étranger. En effet, le Certificat me permet de tenir à jour mes connaissances en matière d’administration de la recherche au Canada, de les appliquer dans mon poste actuel, ainsi que d’investir dans mon avenir si jamais je décidais de rentrer au pays.

  

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui envisagerait de s’inscrire au Certificat d’administration de la recherche?

Le Certificat d’administration de la recherche en vaut la chandelle, si vous comptez sérieusement faire carrière en administration de la recherche. Pour ceux qui envisagent une réorientation professionnelle, mais ne savent pas quelle voie choisir (par ex. post-octroi, pré-octroi, contrats, etc.), ce certificat leur donnera une vue d’ensemble et une compréhension des principales branches de l’administration de la recherche. Ce qui pourrait les aider à prendre leur décision.

Par ailleurs, comme le programme est entièrement en ligne et flexible quant à l’ordre des cours et aux disponibilités de temps, vous pouvez continuer d’accumuler de l’expérience professionnelle tout en préparant le Certificat en administration de la recherche.

  

D’après vous, quelle attitude devraient adopter les autres membres de l’ACAAR vis-à-vis de l’éducation formelle dans la profession?

Je pense que certains d’entre nous, si ce n’est la plupart, sommes « tombés » sur ce champ d’activité. L’éducation formelle dans cette profession aiderait à la structurer davantage et à promouvoir une meilleure compréhension de nos fonctions présentes et futures.

Par ailleurs, l’éducation formelle dans cette profession peut aussi faciliter le processus de recrutement. Par exemple, une personne ayant de l’expérience en post-octroi a une longueur d’avance, aux yeux d’une institution de recherche, par rapport à quelqu’un possédant seulement les compétences en finance ou en comptabilité générales utilisées dans le secteur privé.

   

Selon vous, quel est le meilleur atout du Certificat?

Pour moi, le meilleur atout du Certificat est sa flexibilité. Je peux étudier à mon rythme tout en choisissant les cours selon l’ordre et le nombre qui me conviennent. De plus, cette souplesse du programme me permet d’établir un équilibre entre mes engagements professionnels à temps plein et ma vie de famille.