Aperçu de mon parcours : quels emplois postuler pour décrocher un emploi sans aucun contact

Sarah Musavi, CARA member

   

Bonjour mes amis, ce message est long, alors asseyez-vous et profitez de la balade. J'espère que vous aurez un aperçu de mon parcours : de l'ignorance des emplois auxquels postuler à l'obtention d'un emploi sans aucun contact. C'est un voyage merveilleux que de faire partie de ce groupe. J'ai beaucoup appris sur la façon de présenter mon idée, de mieux écouter et de poser des questions. Ainsi, le mois dernier, j'ai passé une entrevue pour un poste de coordonnateur de la recherche à l'Institut de recherche du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO), dans les services de chirurgie et de pathologie. Jusqu'à présent, je n'avais même pas réussi à me rendre à l'étape de l'entrevue pour des postes similaires et même avec des exigences beaucoup moins élevées.

La seule chose qui était différente cette fois-ci, c'est que je participais à un camp d'entraînement d'une semaine sur la façon de trouver l'emploi que vous voulez vraiment, même si c'était dans le monde de la vente, mais je m'y suis inscrite parce que j'ai réalisé que nous sommes toujours en train de vendre quelque chose - que ce soit une idée ou mes compétences - et qu'il me serait utile d'apprendre quelques trucs et astuces. Grâce au camp de vente, ma lettre de motivation et mon CV sont devenus plus précis. Je pense qu'on les a regardés parce qu'ils étaient plus clairs. Cela m'a également aidé à savoir ce que je devais dire lors de l'entretien. Avant même l'entretien, j'avais la confiance nécessaire pour les appeler et leur dire que le poste m'intéressait. Cela ne serait jamais arrivé si je n'avais pas suivi la formation au démarchage téléphonique. Je leur ai même demandé avant l'entretien : "Comment puis-je faire en sorte que l'entretien soit un moment productif pour eux ?".

Ils m'ont répondu qu'ils voulaient savoir comment je pouvais être efficace pour rédiger des manuscrits, obtenir des publications pour les étudiants en médecine, les guider en matière de leadership et de gestion du temps. J'ai donc recherché les dernières méthodes de rédaction de manuscrits. Je n'ai jamais travaillé strictement comme assistante de recherche, mais je suis titulaire d'un doctorat et j'ai eu quelques contrats de rédaction de travaux de recherche, ce qui fait que j'avais un grand vide dans ma carrière. Au cours des quatre dernières années, j'ai travaillé à temps partiel à la commission scolaire, où je jouais avec les enfants sans autre formation que celle de mère, mais où j'aimais surtout ça. J'ai donc découvert qu'Elsevier avait un processus très descriptif et clair pour les manuscrits et les publications. J'ai commencé à prendre des notes à ce sujet et j'ai dressé une liste de contrôle des différentes parties de la publication et de la rédaction d'un manuscrit, en pensant qu'ils pourraient me demander lors de l'entretien comment je m'y prenais. Après l'entretien, j'ai envoyé une note de remerciement, accompagnée de cette liste de contrôle sur la rédaction de manuscrits et le processus de publication pour les étudiants en médecine, ce qui représente une grande partie du travail. Ils l'ont vraiment appréciée. Lors de l'entretien, je leur ai également demandé : "Comment puis-je faciliter votre prise de décision ?" Ils m'ont dit que leur plus grand défi était la continuité et qu'ils aimeraient une certaine stabilité car la plupart des gens utilisent ce poste comme un tremplin. C'était ma plus grande opportunité de briller. Je leur ai dit qu'il s'agissait de mon objectif de carrière en tant qu'AO, comme en témoigne ma récente certification CARA. Je n'avais pas l'intention d'utiliser ce poste comme un tremplin dans mon parcours et que j'aimerais rester et faire en sorte que ce poste fonctionne très bien pour leur groupe. L'un des médecins était si heureux d'entendre cela qu'il a commencé à penser à voix haute qu'il aimerait avoir un AR senior et une équipe d'AR !

J'ai été tout à fait honnête avec eux sur mon manque d'expérience autre que le certificat CARA. Ils m'ont demandé de leur envoyer certains de mes travaux écrits parce que je leur ai dit que je voulais les aider à décider rapidement. Je me suis même rendu disponible pour un entretien avec l'autre médecin un week-end, lorsqu'elle m'a envoyé un SMS pour que je lui parle avec un préavis de 5 minutes. Bien sûr, j'étais en tenue d'entraînement et elle aussi, mais c'est le secteur de la recherche, et c'est ce que j'aime : pas de fioritures !

Quoi qu'il en soit, tout cela pour dire qu'on m'a offert le poste de coordinateur à temps plein, à distance ou au bureau (mon choix) et qu'on m'a même offert la possibilité de demander des subventions pour mon propre blog, car je leur ai montré que le développement des classes en plein air était une passion pour moi. Ils m'ont même offert l'avantage de recevoir le vaccin (que j'ai refusé...une discussion pour un autre jour). Je m'inscrirai le 19 avril. En attendant, je prépare une liste de contrôle pour l'accueil afin de leur faciliter la tâche. J'utilise le livre de Karen Mosier : SOFT SKILLS AND PROFESSIONAL TIPS FOR THE OFFICE. J'aime ce livre parce qu'il contient une section complète sur l'entrée en fonction d'un nouvel employé.

J'ai donc appris que, quel que soit le rôle pour lequel une personne postule, si nous pouvons sentir les défis auxquels elle est confrontée, si nous posons des questions, si nous trouvons des ressources, si nous écoutons bien et si nous présentons des options pour faciliter son travail, si nous sommes flexibles et si nous voulons vraiment l'aider, alors la décision sera plus facilement prise en votre faveur. Je les ai également interrogés sur les difficultés qu'ils ont rencontrées à ce poste.

Les gens se souviennent toujours de ce que vous leur faites ressentir !