Bénévole en vedette

Daniela Bianco, Manager of Research Development and Relations at Hamilton Health Sciences (HHS)

1.Qu'est-ce qui vous a incité à participer à la Task Force sur le développement professionnel ?

J'ai eu le plaisir de diriger de manière informelle un groupe ad hoc au cours des années passées qui a défendu l'élaboration du programme du webinaire de l'ACAAR.  La popularité des offres de webinaires associée aux orientations stratégiques de l'ACAAR ont été des facteurs clés, ainsi qu'une occasion idéale d'optimiser la profondeur et l'étendue en formant un groupe de travail avec une représentation nationale des membres de l'ACAAR.  En collaboration avec la directrice exécutive de l'ACAAR, Sarah Lampson, nous avons élaboré un mandat et un programme de webinaires d'une page pour solliciter et recruter des membres de la communauté ACAAR afin qu'ils siègent au sein du groupe de travail nouvellement formé.

    

2.Veuillez nous faire part de vos antécédents (professionnels/bénévoles/éducation)

Je suis la directrice du développement de la recherche et des relations au sein du Hamilton Health Sciences (HHS), dont l'historique d'emploi s'étend sur plus de 30 ans de service. J'ai plus de 20 ans d'expérience en tant que professionnel de l'administration de la recherche, avec un leadership progressif et une expérience de gestion dans un hôpital universitaire et un sens aigu de l'université.

Je suis membre de longue date de l'ACAAR depuis 2003. Mon expérience au sein de l'ACAAR a été très positive. Je préside actuellement un groupe de travail national chargé d'établir un cadre pour le programme de développement professionnel de l'ACAAR, qui est lié aux compétences de base, ainsi que fondé sur les valeurs à tous les niveaux de la profession d'administration de la recherche. Dans le passé, j'ai notamment animé et présenté des conférences nationales, organisé des séminaires en ligne et des présentations d'affiches, et contribué à un blog de médias sociaux, à des témoignages et à des articles. Ces riches expériences m'ont permis d'élargir mon réseau professionnel, sans parler de l'élargissement de ma base de connaissances sur l'administration de la recherche en tant que profession (RAAP), qui m'a permis de tirer parti des meilleures pratiques et solutions, en grandissant et en apprenant aux côtés de mes collègues administrateurs de recherche. Je suis très honoré et fier d'être nommé lauréat 2020 du prix Dan Chase pour services éminents - Initiatives prioritaires.

   

3.Qu'est-ce qui vous semble le plus gratifiant dans le bénévolat ?

Il permet de s'épanouir personnellement en poussant parfois le niveau de confort (dans le bon sens) ; mais, plus important encore, le bénévolat sert de canal principal pour faire entendre la voix nationale de l'ACAAR sur les priorités stratégiques pour l'amélioration des individus et de l'administration de la recherche en tant que profession.

   

4.Pourquoi pensez-vous que le programme de webinaires de l'ACAAR est important ?

La Task Force développe actuellement un cadre de travail et des domaines basés sur les valeurs et les compétences afin d'augmenter la plateforme existante dans le but d'élever la qualité et la réputation en offrant une diversité dans une approche globale de l'apprentissage et de la progression des carrières à tous les niveaux.  Les webinaires offrent des expériences de vie et de travail réelles en partageant les meilleures pratiques pour atteindre des objectifs communs, relever des défis et trouver des solutions pour atténuer les risques et la qualité de la conduite de la recherche et de toutes ses parties mobiles.

  

5.Pourquoi recommandez-vous aux autres de s'impliquer dans leur association professionnelle ?

C'est une occasion en or, avec des moyens illimités pour répondre au niveau de confort de chaque membre, qui permet de vivre des expériences riches qui aident à accroître la confiance, la visibilité du leadership ainsi que le réseau professionnel et à élargir la base de connaissances de la RAAP.

  

6.Pourquoi pensez-vous que le développement professionnel continu est important ?

Je dirais qu'il s'agit d'une exigence pour tirer parti de l'environnement et de la profession en constante évolution, afin de se tenir au courant des tendances, de la manière d'atténuer les risques et de mettre en œuvre les meilleures pratiques ou d'offrir des solutions pour rationaliser les flux de travail et améliorer l'efficacité.

   

7.Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans le métier d'administratrice de la recherche ?

Aucun jour n'est jamais le même.  De nombreuses interactions quotidiennes exigent des solutions créatives et l'accès à un réseau professionnel diversifié et riche en expertise, y compris le rôle de mentor pour le personnel et/ou les apprenants plus jeunes !